Collaborateur(trice)s

Pour assurer la naissance de l'Oeuvre sainte, notre Sainte Mère a eu besoin de collaborateurs qu'elle a trouvés dans les bienfaiteurs, les bénévoles et dans les ouvriers "qui méritaient leur salaire".

Pour assurer la continuité de l'Oeuvre sainte aujourd'hui, nous avons un besoin essentiel de ces collaborateurs, que sont nos bienfaiteurs, religieux et laïcs; nos aides bénévoles; et nos employés(es).

LOGIS ROSE-VIRGINIE

Deux maisons appartements, où l'on offre à des femmes en difficulté un lieu de résidence stable et sécurisant.

La présence d'une équipe d'intervenantes assure, dans le quotidien, les services d'accueil, d'écoute et d'accompagnement dans le but:
* d'aider ces femmes à redonner sens à leurs forces;
* de parvenir à une prise en charge autonome et responsable de leur vie.

Tout cela se réalise dans le respect de leur cheminement personnel et dans la foi en ce qu'elles sont appelées à devenir.

Extraits du témoignage d'Isabelle Provost, résidante Logis Rose-Virginie

Bonjour,

« Je viens de la rue. Je m’appelle Isabelle et je suis résidente des Logis Rose-Virginie depuis bientôt trois ans. Dans quelques jours, je quitterai mon appartement au Logis et je me prépare déjà à repartir pour participer à un programme d’aide humanitaire au Népal.

Je suis née à Montréal, dans un milieu difficile. C’est à dix-huit ans que les vrais problèmes ont commencé. Les voyages ne suffisaient plus pour étancher ma soif de fuite. Lors d’un séjour en Jamaïque j’ai découvert une autre façon de voyager : les drogues. Pas juste du pot, des drogues plus dures et dévastatrices. Au début, tu penses que tout est sous contrôle et que tu peux continuer à fonctionner. C’est même agréable. Ce n’est qu’avec le temps que les choses se gâtent. À force de consommer, c’est tout ton mode de vie qui change. La prochaine dose devient ta priorité… »

Lire la suite (PDF)...

Isabelle Provost

Novembre 2013

 

 

Extraits du témoignage de Céline Bruno, résidante Logis Rose-Virginie

« À toi qui veux s’en sortir, je voudrais te dire:  Tu as traversé tant de tempêtes. Tu as enduré tant de souffrances. Tu as été jusqu’au bout de ton sang et on t’a amené jusqu’au bout de ton sang. Ne crois-tu que c’est assez? Va vers la lumière, réveille-toi, n’endures plus… »

« … Il y a tant de belles choses sur ton chemin qui n’attendent que toi. Allez, croque dans la vie, tu n’en seras que grandie et n’oublies jamais tes repères, car ils sont justes et bons. Tu es une personne courageuse remplie de ressources et d’amour, très bien équilibrée et juste. Alors, ne doutes plus jamais de toi et va vers ton chemin, il t’appartient… »

Une femme victime de violence qui s’en est sortie.

Céline Bruno

 


 

Témoignages de partenaires:

Découvrir les religieuses du Bon Pasteur, c’est découvrir un pan de l’histoire du Québec. C’est découvrir une mission sociale qui a soutenu et continue de soutenir les femmes en difficulté et c’est découvrir un nouveau sens à des mots comme charité, réconciliation et zèle.

Travailler avec elles, c’est donc un grand privilège parce que cela répond à des valeurs humanistes. Leurs valeurs sont à la fois rassurantes et inspirantes.

Andrée Perreault

Directrice des services administratifs
Administration régionale

 

Quand j’ai commencé à travailler chez les religieuses du Bon-Pasteur, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir un milieu dynamique, avec une ouverture sur la société et un intérêt à essayer de nouvelles choses. Malgré l’âge avancé de certaines, elles ne sont pas retraitées à 65 ans… elles continuent à être actives dans la société.

Cette ouverture me permet de les accompagner dans des projets que je trouve stimulants et font de mon travail un endroit où je peux m’accomplir et en ressentir une satisfaction.

Raymonde Gaudreault

Gestionnaire, Campus de Pierrefonds